Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

Commmuniqué de presse

Lutte contre la haine en ligne : Renaissance Numérique confie la plateforme Seriously aux CEMÉA

Lutte contre la haine en ligne : Renaissance Numérique confie la plateforme Seriously aux CEMÉA

  • COMMMUNIQUÉ DE PRESSE

Un projet collectif au service de l’empowerment des citoyens

Lancé au lendemain des attentats de janvier 2015 en France, le projet Seriously part du constat que pour faire face à la haine en ligne, le droit et les outils de signalement – principaux leviers d’action à la disposition des internautes – ne suffisent pas. En effet, de nombreux propos haineux se situent dans une “zone grise”, c’est-à-dire à la frontière de la légalité, difficilement appréhendables par ces outils. Cette difficulté est d’ailleurs au cœur des débats sur les textes nationaux et européens visant à réguler les contenus en ligne, et de la censure du Conseil constitutionnel de la loi visant à lutter contre les contenus haineux sur Internet en  juin 2020. Le projet Seriously a ainsi vocation à équiper les citoyens avec un outil - la plateforme en ligne Seriously (seriously.ong) –  et une méthode complémentaires.

Conçue par le think tank Renaissance Numérique, expert de la “société numérique”, la plateforme Seriously est le fruit d’une démarche collaborative inédite, qui a réuni une diversité d’acteurs, aux niveaux national et international : associations de défense des droits et de l’éducation  (SOS Racisme, SOS Homophobie, e-Enfance…), chercheurs et universitaires (Catherine Blaya, Marc Hecker, Romain Badouard, Emmanuel Taïeb, Susan Benesch…), institutions (DILCRAH, CIPDR, Conseil de l’Europe, UNESCO…), plateformes numériques (Google, Facebook, Twitter…). En 2017, dans son rapport “Countering Violent Extremism and Radicalisation that Lead to Terrorism: Ideas, Recommendations, and Good Practices from the OSCE Region”, l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) l’a promue parmi les bonnes pratiques de contre-discours à travers le monde.

Une nouvelle étape éducative pour la plateforme Seriously

Alors que l’actualité rappelle le caractère urgent de la lutte contre la haine en ligne, ainsi que contre tout ce qui l’alimente, il s’agit pour le think tank Renaissance Numérique de permettre à cette initiative citoyenne inédite de passer un nouveau cap en matière de diffusion et d’impact, en la confiant à un acteur au plus près du terrain éducatif. Les CEMÉA (Centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active) sont un acteur majeur de l’éducation populaire en France, très impliqués sur la question de la formation à l’usage citoyen des médias et du numérique. L’enjeu est d’intégrer la plateforme Seriously à la fois dans la formation des éducateurs, animateurs, enseignants et de tout formateur ou formatrice travaillant avec des jeunes, mais aussi directement dans des ateliers et parcours d’éducation aux médias et à l’information auprès des jeunes, notamment dans les ateliers du dispositif “Éducation aux écrans” mené en Normandie et qui concerne plus de 10 000 jeunes. 

Renaissance Numérique restera impliqué dans le devenir de la plateforme Seriously et accompagnera les CEMÉA afin qu’ils puissent se saisir pleinement de l’outil. 

 

“Renaissance Numérique tire de nombreux enseignements de cette première expérience d’incubation. En lançant le projet Seriously en 2015, le think tank a démontré sa capacité d'anticipation sur une problématique qui est désormais au cœur du débat public. Dans la lignée de ce premier outil, nous avons encore de nombreuses voies à explorer dans la mise en capacité de la société à l’ère numérique.”

Nicolas Vanbremeersch, président de Renaissance Numérique

“Engagés depuis longtemps pour que la solidarité l’emporte sur tous les replis sur soi et que le débat serein et exigeant permette la construction d’une société authentiquement éducative, les CEMEA sont heureux et fiers de porter aujourd’hui la plateforme Seriously. Faire reculer tous les discours de haine, de rejet de l’autre et de violence à l’égard des personnes est, en effet, un enjeu essentiel. Contribuer à ce que le numérique relie les humains entre eux, favorise les échanges et ouvre des perspectives à notre avenir commun est un défi fondamental aujourd’hui. Nous sommes engagés dans cette voie. Avec Seriously, nous allons encore avancer ensemble.”

Philippe Meirieu, président des CEMÉA

[LIRE L’INTERVIEW DE PHILIPPE MEIRIEU]