Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

synthese

Reconnaissance faciale : Interdiction, expérimentation, généralisation, réglementation. Où en est-on ? Où allons-nous ?

  • Libertés publiques et éthique

Reconnaissance faciale : Interdiction, expérimentation, généralisation, réglementation. Où en est-on ? Où allons-nous ?

  • Libertés publiques et éthique

Télécharger le cahier

 

Les technologies de reconnaissance faciale, fondées sur le déploiement exponentiel des technologies d’intelligence artificielle, se développent de plus en plus dans la vie quotidienne, notamment pour la sécurisation de certains accès (déverrouiller un service, accéder à un compte bancaire, accéder à des locaux, etc.), non sans susciter des interrogations et des craintes sur la généralisation de ces usages. Alors que les acteurs institutionnels s’interrogent sur la robustesse du cadre juridique actuel, les associations, au nom de la défense des droits et libertés fondamentales, et les entreprises souhaitent évoluer dans un cadre serein et sécurisé.

Dans ce cadre, le think tank Renaissance Numérique et Jean-Michel Mis, Député de la Loire ont organisé un colloque dédié à ces enjeux, le jeudi 19 décembre 2019 à l’Assemblée nationale. Cette rencontre visait à rassembler des acteurs publics, privés, de la société civile et du monde de la recherche, pour réfléchir de manière approfondie aux usages de la reconnaissance faciale, à ses enjeux en termes de droits et libertés fondamentales ainsi qu’à son encadrement juridique et les perspectives d’évolution.

Ce cahier rapporte les propos qui se sont tenus lors de cet après-midi de débats.

   

Télécharger le cahier