Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

rapport

L'initiative France Numérique 2012

  • Inclusion numérique et solidarité

L'initiative France Numérique 2012

  • Inclusion numérique et solidarité

L’initiative Francenumerique.com : réduire la fracture numérique en France, une priorité nationale

En 2008, la France accuse un fort retard en matière de taux de connexion à Internet. Quand 52 % des foyers sont connectés à l’Internet en France (mars 2008), ils sont près de 70% en Angleterre ou en Allemagne et 80 % en Suède ou aux Pays-Bas.


La mission de Renaissance Numérique

Cette situation n’est pas une fatalité et des solutions existent pour rattraper ce retard d’ici 2010. Renaissance Numérique a proposé, en mars 2007, 15 mesures-clés pour développer le numérique en France et pour permettre l'accès de tous à l’Internet haut débit. L’association a contribué à mettre ses solutions en œuvre, elle a notamment :

  • fait passer un amendement pour faciliter la donation d’ordinateurs aux salariés par les entreprises (décembre 2007) et communiquer autour de ce dispositif (juin 2008)
  • organisé une grande conférence sur l’équipement des écoles avec des ordinateurs reconditionnés, réunissant les acteurs majeurs de la filière en France,
  • équipé 2000 élèves avec des ordinateurs reconditionnés fournis par des entreprises membres de Renaissance Numérique.

En 2008, Renaissance Numérique continue à se mobiliser pour mettre en œuvre des mesures concrètes. C’est dans cet objectif que Renaissance Numérique a lancé « L’initiative Francenumerique.com ».


La démarche

Renaissance Numérique a choisi une démarche coopérative. Après une première analyse sur les cibles touchées par la fracture numérique, l’association a défini 6 groupes de travail, pilotés chacun par un président de groupe qui a réuni experts, associations, fondations, parlementaires… pour travailler d’une manière itérative à un ensemble de propositions pour réduire la fracture numérique.

Les 6 axes de travail sont :

  1. Equiper et former les foyers défavorisés en France
  2. Permettre l’accès à l’internet haut débit à tous les français
  3. Former et accompagner les seniors à l’usage des NTIC
  4. Mieux intégrer la formation aux NTIC dans l’enseignement scolaire
  5. Communiquer à destination des TPE/PME et du grand public sur les usages du numérique
  6. Rendre le web accessible, y compris aux personnes âgées et handicapées

Au total, une cinquantaine de réunions de travail avec, pour chaque groupe, deux grandes réunions visant à cibler la problématique, à effectuer des propositions, à analyser leur impact. Ceci toujours dans l’objectif commun de réduire la fracture numérique.

Le résultat de ces réflexions est un ensemble de 12 propositions, établies par plus de 150 personnes mobilisées dans le cadre de l’initiative FranceNumerique.com. Ce rapport est pour Renaissance Numérique un rapport intermédiaire qui sera soumis à une consultation publique du 15 juillet au 15 septembre sur le site www.renaissancenumerique.org. L‘objectif de ce rapport intermédiaire est de proposer des pistes de réflexion dans le cadre du rapport Besson qui doit être rendu le 31 juillet.

Le rapport final comprenant les remarques des internautes et des spécialistes saisis pour avis complémentaire sur ces 12 mesures sera établi fin septembre 2008.


Synthèse des mesures 

  • Mesure 1: Faciliter la création d’une plateforme pour organiser la filière du reconditionnement en France dans le double objectif d’équiper les foyers défavorisés avec enfants scolarisés et les écoles primaires ;
  • Mesure 2: Créer un fonds de solidarité numérique qui s’appuie notamment sur le mécénat d’entreprise et de particuliers ;
  • Mesure 3 : Garantir à tous l’accès à l’internet haut débit ;
  • Mesure 4 : Réussir l’Internet Très Haut Débit ; les enjeux d’un réseau neutre, ouvert et concurrentiel, favorable à l’emploi et à la croissance du PIB français ;
  • Mesure 5 : Etendre le plan V@D (mieux vivre à domicile) à 10 départements ;
  • Mesure 6 : Un plan Internet Accompagné pour les seniors ;
  • Mesure 7 : inciter les enseignants à mieux utiliser les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education (TICE) : former et évaluer ;
  • Mesure 8 : faire en sorte que des moyens financiers plus importants soient mis en œuvre pour financer la recherche dans les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education (TICE) et sensibiliser les entreprises à l’existence de telles potentialités ;
  • Mesure 9 : Création d’émissions de télévision dédiées à l’internet et aux NTIC sur les chaînes du service public ;
  • Mesure 10 : Création d’un baromètre trimestriel de l’équipement et de l’usage de l’Internet et des TIC dans les TPE et PME en France ;
  • Mesure11 : Sensibiliser les entreprises françaises aux bénéfices d’un site accessible et au risque engendré par le non-respect de loi de 2004 sur la non-discrimination ;
  • Mesure 12 : Rendre 100% de nos sites publics accessibles en publiant le décret d’application de l’article 47 de la loi du 11 février 2005.

 


Le programme Ordi 2.0

Avec l'intiative France Numérique, le think tank devient membre fondateur du programme "Ordi 2.0", la labellisation d’une filière nationale de collecte, de rénovation et de réemploi des ordinateurs.