Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

tribune

Impressions d’Israël

  • Economie, emploi et travail

Impressions d’Israël

  • Economie, emploi et travail

Stéphane Zibi, spécialiste Business Developpement et Innovation, relate pour Renaissance Numérique les opportunités qu'ont inspiré et présenté cette visite, et le souffle que doit donner un tel exemple pour le dynamisme français.

Une visite d'état en Israël d'un Président de la République française est en général, et c'est bien normal, l'occasion de parler de la politique et de diplomatie dans la Région plutôt qu'évoquer d'autres sujets.Or cette année et contrairement aux visites de ses prédécesseurs qui pour certains n'avaient pas laissé un grand souvenir, François Hollande avait clairement annoncé ses intentions.

Cette visite de 3 jours, qui est jusqu’à présent le plus long voyage présidentiel dans un pays étranger fut clairement orientée vers l’innovation en Israël : la Start Up Nation.

L’innovation. Ce mot voulant dire tant et qui finalement ne veut rien dire, tant que nous ne voyons pas les choses de nos yeux. En Israël c’est bien cela dont il est question. L’innovation est partout.

En visitant l’Université 100 % technologiques d’Haïfa du Technion, les laboratoires de recherche seraient presque en manque d’idées de projets. Des équipes de deux personnes sont en effet missionnées pour au hasard créer un créer un drone sans batterie, un logiciel de reconnaissance faciale ou un modélisateur 3D qui vous scanne un objet en quelques secondes et vous le propose en 3D en quelques secondes également et j’en passe. L’envie et le besoin de créer sont permanents. Ils ne sont pas les meilleurs en interfaces et en design mais qu’importe, ils ne pensent qu’à repousser les limites de la créativité en proposant des algorithmes les plus complexes et ingénieux possibles.

Il en est de même à l’Université de Tel Aviv qui est divisée en deux comme les deux hémisphères du cerveau où d’un côté nous avons la science, la technologie sous toutes ses formes et de l’autre le management, la finance, le droit et chacun doit un jour aller dans l’un et l’autre hémisphère pour avoir une formation la plus complète possible.

Les grandes entreprises américaines comme Intel, IBM, Google et Yahoo ! l’ont bien compris et depuis longtemps. En s’installant près de ces universités, ils se donnent la possibilité de préempter une innovation avant les autres. Un exemple. J’ai eu l’occasion de discuter avec Yoelle Maarek en charge aujourd’hui du Lab’ chez Yahoo. Avant Yahoo, Yoelle fut la personne qui a crée quelque chose que tout le monde connaît le Google Suggest. Les innovations issues de son Lab’ sont nombreuses et certaines sont donc reprises par ces compagnies américaines.

En étant proche de ces pôles d’ultra innovations certaines entreprises françaises pourront comme leurs homologues américaines ainsi se différencier vis à vis de la concurrence et développer de fait leur compétitivité.

Le Président de la République, le mardi 19 novembre dernier, après les allocutions de Shimon Peres et de Benyamin Netanyahou (2 Présidents de la République et 1 Premier Ministre pour parler innovations c’est rare), indiqua clairement qu’aujourd’hui, qu’il encourageait l’implantation, les investissements et le développement des activités d’entreprises françaises en Israël. Et qu’il ne fallait plus avoir de « blocages » ou d’arrières pensées à ce sujet sous prétexte de représailles des autres acteurs du Moyen Orient.

Ce voyage d’une manière générale et pour Renaissance Numérique en particulier doit être réellement le début de l’ouverture vers l’étranger pour découvrir puis appliquer les bonnes pratiques et les bonnes recettes qui se font ailleurs.  


Pour information : Stéphane ZIBI participe, avec l'Université du Technion, à l'organisation du colloque scientifique : Du laboratoire à l'application industrielle et commerciale. Mardi 17 décembre  de 8h45 à 18h30 à la Maison de la Chimie, Paris. En savoir plus