Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

synthese

Débat Numérique 2022 - Le numérique peut-il inspirer notre démocratie ?

  • Politiques, institutions et démocratie

Débat Numérique 2022 - Le numérique peut-il inspirer notre démocratie ?

  • Politiques, institutions et démocratie

En 2017, quelques semaines avant l’élection présidentielle, Renaissance Numérique et la Fondation Jean Jaurès appelaient les candidats à « réenchanter » la démocratie grâce au numérique. Au travers de 25 propositions, les deux think tanks invitaient les acteurs politiques à se saisir des opportunités offertes par les nouvelles technologies numériques, notamment en termes de participation et de transparence, et à s’inspirer d’une culture numérique fondée sur des principes d’horizontalité et de collaboration pour repenser notre démocratie. Cinq après, où en sommes-nous ?

Rien qu’au niveau national, le quinquennat qui s’achève a été marqué par de très nombreuses démarches de consultation et concertation citoyennes de la part des institutions publiques et des acteurs politiques. Des plus emblématiques à l’instar du Grand débat national ou de la Convention citoyenne pour le climat, aux essais de refonte de certains fonctionnements institutionnels à l’image de l’initiative Parlement ouvert à l’Assemblée nationale ou de la réforme toujours en attente du Conseil économique social et environnemental (CESE), jusqu’à des démarches plus dispersées, telles que les multiples états généraux lancés par les ministères ou les exercices de consultation des autorités indépendantes… Les canaux de participation citoyenne se sont multipliés ces dernières années, y compris dans les territoires. Depuis l’entrée de la France dans le Partenariat pour un gouvernement ouvert (Open Government Partnership) en 2014, les gouvernements successifs se sont également engagés dans un mouvement profond de transparence de l’action publique, au travers notamment de leur politique d’ouverture des données publiques (open data).

Paradoxalement, alors que ce mouvement s’est intensifié, la défiance des citoyens envers le système démocratique demeure, elle, élevée. La vive mobilisation sur les retraites, le mouvement des Gilets jaunes ou les forts taux d’abstention l’illustrent d’une certaine manière. Pourquoi ces nouveaux usages ne réussissent‑ils pas à réinventer en profondeur les modes de gouvernance et le rapport des citoyens aux institutions démocratiques ? Quel bilan tirer des consultations et concertations citoyennes de ces dernières années ? Pour répondre à ces questions, Renaissance Numérique et L’Express ont réuni Laurence Monnoyer‑Smith, présidente de la Fondation internet nouvelle génération (Fing), Thierry Pech, directeur général du think tank Terra Nova, et Nicolas Vanbremeersch, président de Renaissance Numérique. 

Lire la suite de la synthèse

 

Revoir le débat :