Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

rapport

Bilan des politiques numériques menées dans les Régions en France

  • Inclusion numérique et solidarité

Bilan des politiques numériques menées dans les Régions en France

  • Inclusion numérique et solidarité

Dans le livre blanc publié par Renaissance Numérique en 2007 intitulé « 2010 L'internet pour tous – 15 mesures pour réduire la fracture numérique en France », les adhérents du think-tank espéraient qu'à fin 2010, 80% des foyers français seraient équipés, connectés, et formés au numérique.

Au 3e trimestre 2010, la France compte encore 32% d'e-exclus. Exclus de la société numérique, exclus des moyens de communication et d'information modernes, exclus de la compétition nationale et internationale qui exige des compétences numériques, exclus du savoir à la portée de tous, exclus de l'e-démocratie, exclus de la e-médecine, etc. La liste serait trop longue si elle se voulait exhaustive.

De 2007 à 2010, le taux de foyers connectés et formés est passé de 45% à 70%. Sans pour autant s'en contenter, Renaissance Numérique salue cette progression. Elle est le fruit de plusieurs facteurs conjugués, et parmi eux, les politiques régionales jouent un rôle parfois négligé. Lors de la dernière mandature, plusieurs régions se sont investies dans des politiques numériques, notamment via l'aménagement de leur territoire, les équipements et services fournis aux lycées, la dématérialisation de leurs procédures, le rapprochement citoyen, l'économie, l'attractivité de leur territoire. Le numérique est à ce point transverse qu'il impacte tous les secteurs de la société et de l'économie. Certaines collectivités l'ont compris depuis longtemps, d'autres s'y mettent aujourd'hui.

Cette étude menée à été menée par Renaissance Numérique durant les 2e et 3e trimestres 2010. Le think-tank a recruté un groupe d'étudiants de l'Institut Télécom pour administrer un questionnaire aux responsables TIC de chaque région française sur les politiques menées au sein de leur collectivité lors de la dernière mandature ainsi que sur les projets en cours et à venir. Des entretiens téléphoniques sont la plupart du temps venus compléter les réponses fournies par les régions.

Une recherche d'informations, sur les sites internet des collectivités, à commencer par ceux des régions, ainsi qu'une recherche documentaire sur les observatoires numériques existants est venue alimenter les renseignements récoltés. Enfin, une synthèse de tous ces éléments a été effectuée afin d'établir un panorama des pratiques menées par l'ensemble des régions, de repérer les bonnes pratiques et de les mettre en valeur.

Ce travail n'a pas vocation à se substituer aux observatoires existants sur les politiques numériques régionales, tels que l'OTEN.fr ou la SOURIR.org : elle en est le complément, la photographie commentée et analysée.

Renaissance Numérique tient à remercier les régions qui ont répondu favorablement à ses sollicitations : les réponses apportées aux questions du think-tank ont permis de comprendre leurs démarches et d'approfondir le travail. Que soient donc remerciées les collectivités suivantes (par ordre alphabétique) :

  • Alsace
  • Aquitaine
  • Auvergne
  • Basse-Normandie
  • Bretagne
  • Centre
  • Franche-Comté
  • Haute-Normandie
  • Île de France
  • Lorraine
  • Midi-Pyrénées
  • Nord-Pas de Calais
  • Picardie
  • Provence Alpes Côte d'Azur
  • Rhône-Alpes

Les documents