Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

Fichier 1

Événement

FGI France : Atelier "Faut-il faire des usages un levier de la sobriété numérique?"

  • Politiques, institutions et démocratie
25 mars 2021

FGI France : Atelier "Faut-il faire des usages un levier de la sobriété numérique?"

  • Politiques, institutions et démocratie
25 mars 2021
17h30 à 19h
En ligne /

Face à l’urgence climatique, la Commission européenne lançait, le 11 décembre 2019, son Pacte vert pour l’Europe, avec l’objectif de rendre le continent neutre en carbone d’ici 2050. Dans la continuité, inspiré par des rapports du Sénat, de l’ARCEP ou encore du Conseil national du numérique, le gouvernement français a présenté le 23 février dernier sa feuille de route “Numérique et environnement”, dont l’un des trois axes principaux est de “soutenir un numérique plus sobre”. Le numérique est considéré à deux niveaux : d’une part réduire son empreinte sur l’environnement et d’autre part pour le mettre à profit de la transition écologique.

Si l’ambition générale est désormais partagée, les mesures pour y répondre demeurent, elles, l’objet de débats. En cause : la difficile évaluation de l’impact du numérique, qui traverse l’ensemble des pans de nos activités. Si l’empreinte environnementale des infrastructures et terminaux est de mieux en mieux connue, l’évaluation des usages numériques pâtit, elle, d’un manque crucial de connaissances et de données. Alors que d’aucuns invitent à distinguer les “usages utiles” des “usages futiles” du numérique, il convient avant tout de s’accorder sur les termes de ce débat.

Qu’entend-on par sobriété numérique ? Quels indicateurs doit-on prendre en considération pour évaluer l’impact des usages numériques sur l’environnement ? Faut-il diminuer les usages ou diminuer leurs impacts ? Quelles conséquences ces initiatives pourraient-elles avoir sur notre conception de l’internet, et notamment la neutralité du net ? Sur les usagers et leur projection dans demain ? Certains usages numériques peuvent-ils, au contraire, participer de la transition écologique ?

Pour faire la lumière sur ces enjeux, et dans le cadre du Forum pour la gouvernance de l'Internet (IGF) France 2020-2021, Renaissance Numérique et le Conseil national du numérique vous convient à un débat qui rassemblera usagers, acteurs de la tech, chercheurs et institutions. 

 

Programme et inscriptions

Informations pratiques

25 mars 2021
17h30 à 19h
En ligne /