Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

Fichier 1

Événement

Faut-il s’inspirer d’Internet pour organiser l’État ?

  • Politiques, institutions et démocratie
  • Aux sources du numérique
19 janvier 2021

Faut-il s’inspirer d’Internet pour organiser l’État ?

  • Politiques, institutions et démocratie
19 janvier 2021
17h30 à 19h
Cet événement sera diffusé en direct sur Youtube / https://www.youtube.com/watch?v=HdhbUABHF3I

 

S'inscrire

 

Faut-il s’inspirer d’Internet pour organiser l’État ?

À l’hiver 2018, le mouvement des Gilets Jaunes met en lumière une “France périphérique” qui dénonce un “abandon” de l’État. Parallèlement aux problèmes d’accès aux services publics, d’autres mutations sociales et politiques s’accumulent : effondrement de la confiance dans les institutions, crise de la représentativité des corps intermédiaires, urgence climatique, nouvelles pratiques numériques hors des espaces médiatiques traditionnels, demande de nouveaux processus démocratiques, crise économique, crise sociale...

C’est le point de départ du livre Un avenir pour le service public. Un nouvel État face à la vague écologique, numérique et démocratique (Odile Jacob, 2020), écrit par Sébastien Soriano. L’auteur y voit le signal d’alarme “d’un État en fin de vie”, qui peine à intégrer de nouvelles notions centrales dans la société française du début du XXIème siècle. D’abord, l’idée de l’appartenance à des tribus d’où émerge un fonctionnement en réseau. Ensuite, la notion de communs intimement liée à la protection des ressources et au défi écologique.

Plus que les moyens d’action, c’est aussi l’imaginaire autour de l’État qui est questionné. Les mythes de l’État tayloriste et les théories du new public management (État stratège) semblent dépassés. D’un autre côté, Internet véhicule des récits plus horizontaux, où l’intelligence n’est pas concentrée en haut de la pyramide, mais se situe aux franges du réseau (mouvements des makers, plateformes contributives comme Wikipedia, partage de savoir-faire sur YouTube), des espaces où la reconnaissance constitue le moteur de l’action. Une source d’inspiration pour l’État ?

Haut fonctionnaire et président de l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) jusqu’en janvier 2020, Sébastien Soriano prend appui sur de nombreuses réussites locales. Il pose le numérique comme un cas évident d’application de nouveaux principes d’action publique : régulation des acteurs des télécoms, définition de communs numériques, respect du principe de neutralité du net, droit à la “bidouillabilité” pour lutter contre l’obsolescence programmée… Autant d’expériences et de perspectives qui dessinent le chemin d’un “État en réseau”.

Comment établir ces communs numériques ? L’État doit-il s’appuyer sur des réseaux numériques privés pour mener à bien ses missions ? Le service public peut-il s’inspirer du Web pour adopter une culture d’apprentissage, d’autorisation, de fierté, d’auto-gouvernance et d’encapacitation ?

Le think tank Renaissance Numérique et l’agence Spintank vous invitent à participer à un débat en direct sur YouTube en présence de Sébastien Soriano, le mardi 19 janvier, à 17h30, à l’occasion de la 39ème édition du cycle “Aux Sources du Numérique”.

 

S'inscrire

Informations pratiques

19 janvier 2021
17h30 à 19h
Cet événement sera diffusé en direct sur Youtube / https://www.youtube.com/watch?v=HdhbUABHF3I

Les intervenants

Sébastien Soriano
Directeur général de l'IGN, ancien président de l'Arcep (© Pascal Meyer - Arcep)
Henri Isaac
Président de Renaissance Numérique, Maître de conférences, PSL Université Paris-Dauphine
Nicolas Vanbremeersch
Directeur et fondateur de Spintank

Nos soutiens

Logo spintank