Imprimer

Présentation

Renaissance Numérique, association loi 1901, est un lieu d’échanges, de réflexion d’expertise et de production d’idées et de projets qui contribue à éclairer les citoyens et les décideurs, dans le sens de l’intérêt commun au travers d’un projet éducatif, scientifique, culturel et social.

 

Renaissance Numérique répond à une triple vocation. 

 
En premier lieu, l’association produit des réflexions sur l’évolution économique, politique et sociale de notre société à l’heure du numérique. A cette fin, elle réunit des acteurs économiques, des universitaires, des experts et des citoyens engagés aux fins de publier des études scientifiques et de documents d’expertises permettant de mieux appréhender les enjeux  du monde contemporain.
 
En second lieu, elle cherche à apporter des solutions concrètes aux décideurs économiques et politiques, ainsi qu’aux citoyens pour construire une société plus juste à l’heure du numérique. Elle entend ainsi trouver toute sa place dans le redressement économique français et européen.
 
En troisième lieu, par la mise en lumière des enjeux du numérique dans le paysage économique et social, elle s’attache à réduire la fracture numérique et à permettre au plus grand nombre de bénéficier des perspectives ouvertes par cette révolution technologique.
 

Acteur du développement numérique français

 
Depuis sa création en 2005, Renaissance Numérique a proposé ou fait adopter la création d'un poste de Ministre / Secrétaire d'Etat en charge du numérique, 2 textes de loi, 12 mesures du plan numérique 2012, 6 mesures du plan de relance et participé à l'émergence des 2 piliers numériques du Grand emprunt. Renaissance numérique a créé fin 2011 le premier réseau national d'acteurs du numérique à travers tout le territoire : le Social Nextwork. L'objectif de ce réseau, composé de 1 acteur du numérique dans chaque circonscription législative française, est notamment de sensibiliser les élus français aux grands enjeux numérique.
 

Structuration du think tank

 
Afin de réunir toutes les composantes de la société numérique, le think tank se structure autour de 4 grands conseils : 
  • Conseil des acteurs économiques 
Il se penchera sur les problématiques court et moyen termes, réagira à l’actualité au travers de tribunes d’acteurs incontournables de l’écosystème, en associant développements économique et social à ses prises de position.
  • Conseil scientifique
Il apportera une vision moyen et long termes et devra « penser la société connectée après la révolution numérique » : il regroupe des intellectuels et chercheurs de renom.
  • Conseil des utilisateurs
Il ouvrira au dialogue avec des utilisateurs, consommateurs et citoyens. Au delà des associations d’utilisateurs et représentants de la société civile auxquels il ouvrira ses portes, il vise à entendre des publics peu écoutés jusqu’à présent : jeunes, seniors, ruraux, etc.
  • Conseil territorial
Il prolonge le succès de l’actuel Social Nextwork, le réseau de correspondants numériques déployés sur toutes les circonscriptions législatives du territoire français, avec pour double vocation de poursuivre la  sensibilisation des élus aux enjeux du numérique et de donner la parole aux experts du numérique en région, traditionnellement écartés des discussions nationales sur le sujet
 
 

Commentez