Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

decryptage

Le Récap' de la semaine

  • Economie, emploi et travail

Le Récap' de la semaine

  • Economie, emploi et travail

Retrouvez tous nos récap' sur Medium

 

#VoitureAutonome

Le mardi 12 septembre dernier, la Secrétaire aux transports des États-Unis, Elaine Chao, a dévoilé les recommandations faites pour un déploiement national rapide des véhicules automatisés. Toutefois, de nombreux détracteurs considèrent que les recommandations du Gouvernement Trump accèdent aux demandes des industries automobiles, au détriment de la sécurité routière. Lire l’article et lire les recommandations

Au Japon, la société DeNA teste une voiture autonome afin de réduire la fracture rurale et générationnelle et ainsi promouvoir, plus d’inclusion. Robot Shuttle est en période de test mais a vocation à relier les grandes villes des zones rurales d’ici 2020, ainsi que de proposer une desserte pour les personnes âgées dans des villes ayant des services de santé adaptés. Lire l’article

#Robot

Des chercheurs de l’Université libre de Bruxelles, de l’Institut universitaire de Lisbonne et de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne ont mis au point un procédé permettant de centraliser en un seul et même système nerveux artificiel, plusieurs machines autonomes. Ces robots nommés “MNS” pour mergeable nervous system ont pour ambition de former une seule et même entité cohérente. L’objectif est de créer à l’avenir, des robots recomposables qui ne seront plus destinés à une unique tâche. Lire l’article et lire l’étude

Le robot Yumi, créé par la société suisse ABB, a dernièrement dirigé un orchestre à l’occasion de la cérémonie de clôture du festival international de robotique, aux côtés d'Andrea Bocelli. Les bras articulés ont été programmés pour imiter, au millimètre près, ceux d’Andrea Colombini, le chef d’orchestre. Lire l’article

#Internet

Le fait d’être épié sur Internet modifie, selon certains experts, notre comportement en ligne notamment via la vente des données dites dérivées. Le refroidissement social ou social cooling est un principe théorisé par le chercheur néerlandais, Tijman Shep, selon lequel les internautes transforment leur comportement pour s’insérer dans une “économie de la réputation ou de la surveillance” sous le fait d’une pression généralisée mais indolore. Lire l’article

Internet society publie ce lundi 18 septembre, un rapport sur l’Etat d’Internet dans le monde. Il suggère ainsi, de mieux et de plus impliquer les citoyens afin de “repenser les bases de notre démocratie”. L’association américaine alerte aussi sur le développement des objets connectés ainsi que sur la prolifération des attaques informatiques. Lire l’article

#Estonie

Exemple à suivre en matière numérique selon le Premier ministre, Edouard Philippe, Le Journal du Net revient sur le pays pionnier en matière d’e-administration. Grâce à un système informatique de partage de données, décentralisé et sécurisé nommé X-Road, 99% des services publics estoniens sont en ligne. Le Gouvernement a fait le choix d’intégrer la blockchain dans le système afin que les données soient sécurisées et enregistrées automatiquement. Le responsable de e-residency, Kaspar Korjus, avait dernièrement déclaré son souhait, avec le développement et l’intégration toujours plus poussée de la blockchain, de créer la première cryptomonnaie étatique : “l’estcoin”. Lire l’article

#IA

L’Usine Digitale publie un article qui revient sur les prévisions de destruction d’emplois par l’intelligence artificielle. Bien que l’étude internationale réalisée par Capgemini relève que les emplois détruits par l’intelligence artificielle en créent des nouveaux à plus forte valeure ajoutée, il faut souligner le fait que cette étude reste restrictive dans sa consultation. En effet, les entreprises interrogées ont toutes un chiffre d’affaires supérieur à 500 millions de dollars. Lire l’article et lire l’étude

#eSanté 

La société Second Sight, fabricant de la première rétine artificielle, teste des électrodes placées à la surface du cerveau afin de rétablir la vision chez les personnes ayant partiellement ou totalement perdues la vue. Dans la continuité de son premier appareil, Argus II, la société espère procéder à son premier implant d’ici la fin de l’année. Lire l’article