Logo
Thématique
Economie, emploi et travail
Politiques, institutions et démocratie
Libertés publiques et éthique
Inclusion numérique et solidarité

decryptage

Le Récap' de la semaine

  • Economie, emploi et travail

Le Récap' de la semaine

  • Economie, emploi et travail

Retrouvez tous nos Récap' sur Medium

 

#IAPolicière

Éviter qu’un crime se produise grâce à l’Intelligence Artificielle (IA) serait bientôt possible en Angleterre. En effet, les services de police anglais travaillent sur une IA qui sera capable de « devancer » un crime. Ce système, appelé le National Data Analytics Solution (Solution nationale d'analyse de données), est basé sur une IA et des statistiques évaluant le risque qu'une personne puisse commettre un crime, ou qu'elle en soit elle-même victime. Le système serait notamment utilisé pour soutenir le personnel de santé et les services sociaux locaux, afin d’offrir des services de conseil aux personnes ayant des antécédents, et qui seraient susceptibles de commettre un crime. Cependant, ce projet soulève des questions éthiques. Outre les risques pour la protection de la vie privée, les scientifiques craignent un manque de fiabilité de l'outil, qui pourrait faire des prédictions inexactes et mener la police à se concentrer sur des individus, sans preuve tangible, et passer à côté de ceux qui nécessiteraient une certaine attention. Cette IA est développée par la police de West Midlands (qui englobe notamment la ville de Birmingham), en association avec les polices de Londres et Manchester. Le prototype sera utilisé et évalué d’ici le mois de mars 2019. Lire l’article

 

#FashionData

Selon les nouvelles révélations de Christopher Wylie, le lanceur d’alerte canadien qui avait transmis les informations concernant l’affaire Facebook/ Cambridge Analytica au quotidien anglais The Guardian, l’agence aurait fait également usage lors des élections américaines de 2016 du « fashion profiling » ou « profilage par la mode » des citoyens américains, en les « catégorisant et les ciblant par rapport à leurs marques de vêtements préférées ». Selon lui, « les données de mode ont été utilisées pour créer des modèles d’Intelligence Artificielle (IA) afin d’aider Steve Bannon à renforcer sa communication vers les partisans de la droite américaine. Les données sur les préférences des citoyens en termes de marque de vêtement sont très utiles dans la production d’algorithmes nous permettant de savoir ce que les gens pensent». Il a également ajouté que ces données liées à la façon dont les citoyens s’habillent, tels que les pages des marques qu’ils aiment ou encore leurs paiements sur des sites de vente de prêt-à-porter, étaient utilisées par les agences depuis des années et pour divers objectifs. Lire l’article

 

#DronesDeProtection

Et si les nouvelles technologies pouvaient protéger la faune sauvage ? C’est ce que l’État nigérien essaie en tout cas de développer en lançant son programme de protection des espèces en voie d’extinction grâce à la surveillance par drones. Le Niger est en effet particulièrement touché par le braconnage. Les antilopes addax sauvages représentatives du pays seraient passées de 200 à 3 sur le territoire en moins de 5 ans. Ainsi, les drones seront utilisés dans le but d’éviter les intrusions sur les réserves naturelles, de protéger, dans un premier temps, les antilopes, mais également les gazelles et guépards, et intervenir au plus vite sur la réserve en cas de besoin. Les drones seront fournis par la compagnie française « Noé », qui a signé un contrat d’une durée de 20 ans avec les services de l’État en charge de la réserve naturelle. Lire l’article

 

#MagasinConnecté

Dans le nouveau magasin Nike de New York, qui a ouvert mi-novembre 2018, c’est le smartphone qui guide l’expérience en magasin. Avant de pénétrer dans l’enceinte de la boutique, les clients sont invités à télécharger – gratuitement – l’application Nike, car tout ce qui est proposé par l’enseigne (retrait d’achat en ligne, essayage, sélection de taille et couleur, etc.) se fait à travers l’application. Par exemple, avec l’option « Shop The Look », les clients peuvent numériser le QR code situé au pied d'un mannequin et accéder à toutes les tailles et couleurs disponibles en magasin ainsi qu’acheter l'ensemble de la tenue. L’option géolocalisation activée seulement si le client a donné son autorisation au préalable permet également à la marque de connaître la position des clients dans le magasin et donc de livrer les vêtements à l’étage désiré. Le futur de la vente serait donc, selon Nike, l’analyse des données personnelles. Il s’agit selon Heidi O’Neill, la présidente de Nike Direct, de créer un magasin « vivant, aussi réactif que digital » dans le but de de proposer « un shopping en magasin aussi personnalisé, rapide et facile que l’expérience en ligne ». Lire l’article

 

#DonnéesVocales

Depuis quelques mois, les géants du numérique utilisent un outil permettant de déterminer si un individu est jugé « à risque » ou dangereux par la simple analyse de sa voix et sa diction ? Créé par la start-up AC Global Risk, cet outil automatisé permet d’analyser le comportement d’un individu par sa voix. Concrètement, le système génère un questionnaire dont les réponses doivent être « oui » ou « non ». Cet entretien d'une dizaine de minutes est mené par téléphone et une intelligence artificielle analyse en temps réel les réponses données, mais également la manière dont elles sont énoncées. Apple, Facebook et Google ont d’ores et déjà acquis ce système, et l’utiliseraient notamment possiblement dans les phases de recrutement de leurs employés. L'armée américaine est également citée comme l'un de ses clients, notamment dans le déroulement des opérations militaires en Afghanistan. Lire l’article