RN dans les médias

Notre rapport "Suisse : l'innovation sans disruption" dans la presse

Après un voyage d'étude en Suisse, Renaissance Numérique a publié en juillet 2015 un nouveau rapport dans sa série Digital Exploration : "Suisse : l'innovation sans la disruption". Le think tank délivre son analyse sur un pays où la vision stratégique du numérique repose sur une innovation dans la continuité de l'économie industrielle en place et sur la valeur de la propriété intellectuelle. 

Lire la suite...

Loi Renseignement : Renaissance Numérique et les fédérations professionnelles du numérique déposent un mémoire devant le Conseil constitutionnel

Renaissance Numérique et les fédérations professionnelles du numérique, le Syntec, l’AFDEL et l’ASIC, ont déposé, mercredi 1er juillet, un mémoire devant le Conseil constitutionnel afin d’appuyer sa révision de la loi Renseignement. Depuis le dépôt de la loi en Conseil des Ministres, le think tank s’est engagé à accroître les pouvoirs de l’organe de contrôle des services de renseignement prévu par le texte, la CNCTR, afin que soient respectés les droits des citoyens. Cet « Amicus Curiae » présenté aux Sages, argumente en faveur d’un élargissement significatif des pouvoirs de la CNCTR. - See more at: http://www.renaissancenumerique.org/presse/communique-de-presse/750-2015-07-02-10-58-26#sthash.NaJ0idT7.dpuf
Renaissance Numérique et les fédérations professionnelles du numérique, le Syntec, l’AFDEL et l’ASIC, ont déposé, mercredi 1er juillet, un mémoire devant le Conseil constitutionnel afin d’appuyer sa révision de la loi Renseignement. Depuis le dépôt de la loi en Conseil des Ministres, le think tank s’est engagé à accroître les pouvoirs de l’organe de contrôle des services de renseignement prévu par le texte, la CNCTR, afin que soient respectés les droits des citoyens. Cet « Amicus Curiae » présenté aux Sages, argumente en faveur d’un élargissement significatif des pouvoirs de la CNCTR. - See more at: http://www.renaissancenumerique.org/presse/communique-de-presse/750-2015-07-02-10-58-26#sthash.NaJ0idT7.dpufRen

Au dépôt du Mémoire :

Mercredi 1er juillet, Renaissance Numérique et les fédérations professionnelles du numérique - le Syntec numérique, l'AFDEL et l'ASIC - ont déposé un mémoire devant le Conseil constitutionnel afin d'appuyer sa révision de la loi Renseignement. Cet "Amicus Curiae" présenté aux Sages argumente en faveur d'un élargissement significatif des pouvoirs de la CNCTR, notre think tank s'étant engagé depuis le dépôt de la loi pour accroître les pouvoirs de cet organe de contrôle des services de renseignement.


Après la décision du Conseil Constitutionnel :

Renaissance Numérique déplore la décision du Conseil constitutionnel de ne pas doter la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (la CNCTR) de pouvoirs contraignants. Depuis la présentation de la loi par le gouvernement, jusqu’à la décision des Sages, le think tank défend l’extension significative des pouvoirs de la CNCTR, seul rempart de protection pour la garantie de l’Etat de droit et la prévention des risques de dérives liés à une surveillance accrue, ce qu’il avait rappelé dans le Mémoire déposé le 1er juillet au Conseil constitutionnel. Aussi, Renaissance Numérique en appelle à la vigilance continue des acteurs de la société civile sur ces enjeux et les futures activités de la CNCTR.

Lire la suite...

Renaissance Numérique prend position sur le projet de loi renseignement

A travers deux communiqués de presse, Renaissance Numérique a rappellé qu'en l'état, le texte du projet de loi renseignement ne présente pas de garanties suffisantes pour maintenir un équilibre démocratique entre les impératifs de sécurité et de prévention des menaces et les règles de contrôle qui s’imposent dans l’Etat de droit. Renaissance Numérique a rappellé publiquement ses positions axées sur le renforcement de la future Commission Nationale de Contrôle des Techniques de Renseignement (la CNCTR), seul rempart démocratique dans un système de surveillance qui prévoit une analyse généralisée des données en circulation sur les réseaux.

Lire la suite...

"Démocratie : Mise à jour" dans la presse

À travers l’organisation d’ateliers participatifs dans cinq villes de France, l’Institut Montaigne, Terra Nova et Renaissance numérique ont formé une association inédite, et ont réuni sous forme d'ateliers des experts, des élus et des citoyens pour débattre de la place du numérique au sein de notre démocratie et formuler des propositions concrètes pour renouveler la vie publique et citoyenne. Les conclusions de ces travaux ont été présentées au Palais Bourbon le 9 avril 2015, et les recommandations issues des ateliers seront publiées dans un rapport co-signé par les trois think tanks.

 

Lire la suite...

Notre livre blanc "Big Data, l'accélérateur d'innovation" dans la presse

Le G9+ en partenariat avec Renaissance Numérique, a publié en décembre 2014 un nouveau livre blanc sur un sujet majeur pour notre société : le Big Data prédictif. Les deux think tank fournissent un éclairage complet sur les enjeux complexes du Big Data et proposent six propositions pour faire de la France un acteur moteur de la révolution Big Data. 

 

Lire la suite...

Page 1 sur 5

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Commentez